mardi 8 août 2017

Toute vie qui doit poindre
achève un blessé.
Voici l'arme,
rien,
vous, moi, réversiblement
ce livre,
et l'énigme
qu'à votre tour vous deviendrez
dans le caprice amer des sables.

René Char




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire